Cet article a été publié le: 14/01/22 23:44 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une plus grande implication communautaire requise pour l’atteinte des objectifs de couverture vaccinale à Odienné

Odienné, 14 jan 2022 (AIP)- La direction départementale de la Santé d’Odienné requiert une plus grande implication de la communauté, dans la sensibilisation et dans la mobilisation des cibles, pour l’atteinte des objectifs de couverture vaccinale, notamment des femmes enceintes et des enfants de 0 à 23 mois, à Odienné.

Contre un objectif de 95% de couverture, dans le cadre du Programme élargi de vaccination (PEV), la zone sanitaire d’Odienné oscille depuis plusieurs années autour du taux de 89%, a déploré le premier responsable, Dr Sahandé Vakaba.

Selon les données de la coordination locale des activités de vaccination, en 2021, sur une cible de 8717 nés vivants, 89% ont reçu les trois doses de pentavalent (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite et infections à Haemophilus Pneumoniae b) et 86% le vaccin combiné rougeole-rubéole (RR), prescrits entre zéro et 11 mois,

A en croire la même source, un total de 1731 enfants, de la tranche d’âge, n’ont pas reçu, en 2021, ces vaccins dont 1534 en milieu urbain soit quelque 90%.

Pour le directeur départemental de santé, il importe ainsi pour les populations de s’impliquer davantage dans la sensibilisation, afin de non seulement pouvoir combler le gap de l’année écoulée et aussi et surtout permettre à Odienné d’atteindre l’objectif de 95% de couverture vaccinale, les années à venir.

Il a notamment préconisé comme stratégie la désignation dans les quartiers de la ville, où des agents mobilisateurs font défaut, de « parrains », qui feront office de partenaires bénévoles de proximité du district sanitaire.

« C’est une solution qui semble difficile à mettre en place mais in fine vous allez voir que si chaque quartier a un responsable de la vaccination qui directement communique avec le district les femmes enceintes pourront être recensées avec les enfants qui vont être suivis jusqu’à la fin du cycle de vaccination », a-t-il défendu.

Le responsable sanitaire s’exprimait lors d’une rencontre de sensibilisation, jeudi 13 janvier 2022, sur la campagne d’intensification que conduit, au niveau national, la direction de coordination du PEV pour rattraper les enfants non vaccinés, au terme de l’année 2021. Une campagne du 10 au 16  janvier 2022 qui concerne aussi Odienné.

La rencontre a réuni autour des autorités préfectorales des leaders dont la voix peut aider à la sensibilisation et la mobilisation pour l’amélioration de la couverture vaccinale à Odienné. Notamment des chefs et divers autres leaders de communautés, des guides religieux, les autorités traditionnelles.

Le préfet de la région du Kabadougou et préfet d’Odienné, Famy Kouamé René s’est félicité de la rencontre qui a permis de relever les entraves à la vaccination et d’entrevoir des solutions. Il a souligné la nécessité pour tous de se sentir concernés par cette préoccupation sanitaire d’intérêt national.

(AIP)

kg/tm