Cet article a été publié le: 9/09/21 14:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une rencontre consultative à Abidjan pour finaliser le plan d’action de l’inscription de la nutrition au sommet 2022 de l’UA

Abidjan, 09 sept 2021 (AIP)- Une rencontre consultative se tient depuis, jeudi 09 septembre 2021, à Abidjan pour finaliser la note conceptuelle et le Plan d’action pour l’inscription de la thématique « Nutrition » au sommet 2022 de l’Union africaine (UA) qui sera présidé par le Sénégal.

Selon Dr N’goran Patricia, point focal du programme mondial « Sun » sur la nutrition, l’inscription de ladite thématique au sommet l’UA est une initiative du président de la République, Alassane Ouattara « champion  de l’agenda 2063 » qui vise à orienter tous les regards des chefs d’Etats africains sur le phénomène de l’insécurité alimentaire et de la faim.

Il s’agira pour les représentants de différentes communautés économiques régionales de porter la voix des Etats en vue d’enrichir ces documents et d’apporter des solutions à l’épineux problème de  malnutrition que connaissent presque tous les 55  Etats du continent africain.

Des réflexions y ont été menées en vue de  renforcer la coordination entre les différents Etats et les partenaires et de suivre les indicateurs au niveau des différents pays. Mais également d’emmener les gouvernements à chercher des mécanismes propres à eux de financement en plus de la contribution des partenaires, a poursuivi Mme N’goran par ailleurs, conseillère à la présidence de la République pour la nutrition, l’alimentation et le développement de la petite enfance.

Le secrétaire général de la présidence de la République de Côte d’Ivoire, Abdourhamane Cissé, a appelé les pays à s’unir et coordonner les efforts nationaux, régionaux et continentaux en matière de lutte contre la malnutrition et la faim.

« Nous souhaitons qu’à l’issue de la réunion et compte tenu de la qualité des participants, nous puissions avoir un document consensuel et pratique pour triompher de la malnutrition et de la faim », a indiqué M. Cissé avant de déclarer l’ouverture de ce séminaire qui a enregistré la présence de la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara et celle du Plan et du Développement, Kaba Nialé.

Un rapport de l’ONU a déclaré que l’année 2020, ponctuée par la Covid-19, a été marquée par une hausse de la faim dans le monde et plus particulièrement en Afrique. Le rapport indique que le continent enregistre la plus forte poussée de la faim avec une prévalence de la sous-alimentation estimée à 21 % de la population, une proportion qui est plus du double de celle de toutes les autres régions, signale-t-on.

(AIP)

bsb/fmo