Cet article a été publié le: 11/09/20 17:59 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une réunion sur l’impact de la lutte contre les maladies tropicales à Gbéléban

Gbéléban, 11 sept 2020 (AIP) – Le programme national de lutte contre les maladies tropicales négligées à chimiothérapie préventive (PNLMTN-CI) a organisé, jeudi 10 septembre 2020, une évaluation de l’impact de la chimiothérapie préventive de masse de la filariose lymphatique dans le département et précisément dans la ville de Gbéléban en vue de déterminer l’impact de la chimiothérapie préventive.

Une délégation du PNLMTN-CI était à Gbéléban dans le cadre de mise en œuvre de ses activités sur la maladie de Filariose lymphatique.

Les populations ont, à l’occasion, été sensibilisées sur le respect des mesures barrières pour éviter la propagation de la maladie dû au Covid-19. Elles ont été sensibilisées sur la maladie à Filariose lymphatique et des tests de sang (FTS).

Un total de 400 échantillons de prélèvement sanguin qui ont été faits dont le résultat a été très satisfaisant pour la cité, indique-t-on.

Le programme porte sur trois grandes maladies tropicales dont la Géohelminthiase (vers et parasites), l’Onchocercose (maladie de la cécité) et la Filariose lymphatique et ceci dans 46 districts sanitaires du pays.

La Filariose lymphatique (FL), souvent connue sous le nom ” d’éléphantiasis” est une maladie parasitaire transmise à l’homme par la piqûre de l’anophèle femelle (moustique).

(AIP)

gs/kkf/tm