Cet article a été publié le: 27/06/21 18:33 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une société coopérative remet un bâtiment de trois classes à des producteurs de Méagui

Soubré, 27 juin 2021 (AIP)- La société coopérative des Eco Agriculteurs de Meagui (Ecamom) a officiellement remis samedi 26 juin 2021 les clés d’un bâtiment de trois classes entièrement équipé en tables bancs plus bureau du directeur à des producteurs membres d’Assuekouadiokro, en présence du sous-préfet de Meagui, Koné Aboubakary et de ses partenaires techniques et financiers.

Au dire du président du conseil d’administration de la coopérative Goro Mamadou, la construction de ce bâtiment de trois classes équipées en tables bancs avec bureau du directeur pour un coût total de 36 millions de FCFA dans cette localité rentre dans la stratégie de la société coopérative de voler au secours des producteurs qui mettent à la disposition de la société leur production de cacao.

« Malgré les difficultés d’accès et les problèmes de mévente du cacao, les producteurs de notre section de Assuekouadiokro livrent leurs produits à ECAMOM, cette infrastructure est une récompense de leur fidélité », a expliqué M. Goro.

Cette société coopérative s’est engagée dans la réalisation d’infrastructures sociales pour ses membres, afin de marquer son adhésion à la lutte contre le travail des enfants et la volonté de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de ses membres.

« Avec cette école moderne nous pensons que désormais tous les enfants seront désormais dans des salles de classes pour être des cadres de ce pays. Plus besoin de parcourir de longues distances donc plus de raison de ne pas scolariser les enfants », a-t-il indiqué tout en promettant la construction de logements de maîtres et de la cantine scolaire.

Il a exhorté les producteurs à livrer tous leurs produits à la société coopérative Ecamom, afin de lui donner les moyens de les aider encore plus dans leur quête de mieux être.

Le sous-préfet de Meagui a salué cette initiative de la coopérative de mettre à la disposition des membres de cette section un bâtiment neuf équipé en tables bancs avec bureau du directeur.

« Il est salutaire de construire ici une école primaire vu son éloignement et les difficultés d’accès. Avec cette école ce sont au moins 14 villages et campements qui vont pouvoir scolariser leurs enfants. À la rentrée prochaine tous les enfants doivent être ici », a-t-il expliqué.

(AIP)

km/ask