Cet article a été publié le: 19/10/20 16:24 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ UNFPA remet du matériel informatique pour la qualité des services de soins aux femmes et aux filles

Abidjan, 19 oct 2020 (AIP)- Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a remis un lot de matériels informatiques à la direction générale de la Santé pour le renforcement de la qualité des services de soins aux femmes et aux filles.

Ce matériel comprenant des ordinateurs de bureau, des ordinateurs portables, des tablettes, des imprimantes et des logiciels d’une valeur globale de 15 millions FCFA a été remis au cours d’une cérémonie, lundi 19 octobre 2020, sous la présidence du directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Joseph Acka.

Selon le représentant résident de l’UNFPA en Côte d’Ivoire, Caspar Peek, ces équipements ont été acquis grâce au Fonds réguliers de l’organisation pour l’appui à la santé maternelle et néonatale ainsi que le projet Droit à l’éducation inclusive et maintien des filles à l’école, financé par le gouvernement du Canada.

Ils sont destinés à la  direction générale de la Santé, au Conseil de l’ordre des sages-femmes et des maïeuticiens, au Programme national de la santé de la mère et de l’enfant ainsi que à la Direction de la santé communautaire, a précisé M. Peek. Il a renouvelé la détermination de l’UNFPA à accompagner la Côte d’Ivoire dans ce combat pour la protection de la vie de la femme.

Réceptionnant le matériel, Pr Joseph Acka a remercié l’UNFPA pour ses efforts et surtout pour l’accompagnement. Il a exprimé sa gratitude à l’agence onusienne qui, depuis deux ans, n’a de cesse renforcer les capacités des agents de santé en Côte d’Ivoire, promettant de veiller à l’utilisation efficiente et efficace de cet équipement.

La mortalité maternelle demeure un défi en Côte d’Ivoire. Malgré les efforts de toutes les parties prenantes, le taux de mortalité maternelle en 2012 était estimé à 614 décès pour 100 000 naissances vivantes.

Cette situation ne pouvant perdurer, le gouvernement ivoirien a pris l’engagement au Sommet de Nairobi, dans le cadre des 25 ans de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD), de réduire d’ici à 2030, les décès maternels à 149 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes.

(AIP)

bsb/cmas