Cet article a été publié le: 1/07/22 11:26 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Validation des options stratégiques des outils d’éducation financière à Abidjan

Abidjan, 1er juil 2022 (AIP)-Les résultats issus de la collecte des données réalisée à l’échelle nationale sur la période de février à mai 2022 par le cabinet de consultants People Power Inclusion (PPI) pour la mise en œuvre du Programme national d’éducation financière (PNEF) ont été validés, jeudi 30 juillet 2022, au cours d’un atelier à Abidjan.

La rencontre a permis également de recueillir les contributions des principales parties prenantes sur les choix stratégiques à opérer dans le cadre de ce programme.

Ouvrant les travaux au nom du ministre de l’Economie et des Finances, le chef de cabinet, Diomandé Gondo a salué les participants pour leur mobilisation qui traduit leur engagement à accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre des actions concourant à l’amélioration du niveau d’inclusion financière des populations.

La mise en place des outils d’éducation financière s’inscrit dans le cadre de l’exécution du PNEF adopté par le gouvernement le 26 février 2020 et qui résulte, de la Stratégie nationale d’inclusion financière (SNIF) 2019-2024.

L’objectif étant de réduire la vulnérabilité des populations cibles du point de vue financier, et de leur apporter l’appui nécessaire leur permettant d’optimiser la gestion de leurs ressources et actifs, tout en contribuant à instaurer en leur sein, des pratiques financières responsables.

« Cet atelier marque une étape importante dans la mesure où il permettra de poser les fondements des travaux de l’élaboration du contenu des modules d’éducation financière, de la conception des outils de formation et de sensibilisation, ainsi que de l’adoption des canaux de diffusion en fonction des cibles », a expliqué M. Diomandé.

Aux acteurs intervenant dans le domaine de la formation, il précise que le PNEF vient mettre à leur disposition, les outils capitalisant sur l’expérience nationale et internationale pour des actions plus efficaces à l’endroit des populations cibles, avec la possibilité d’en évaluer l’efficacité.

Le taux de bancarisation strict est passé à 20,5% en 2020 contre 19,1% en 2019. Quant au taux de pénétration dans le secteur de la microfinance, il s’établit à 15,5% à fin 2020 contre 14,3% en 2019. Les avancées les plus notables portent sur les services de monnaie électronique avec un taux d’utilisation de 65,4% en 2020 contre 61,04% en 2019.

Malgré ces progrès, l’Etat est conscient des efforts à fournir pour atteindre en 2024, l’objectif de 60% de taux d’inclusion financière sachant que ce taux s’établit à 51% en 2021 contre 41% en 2017.

L’une des causes de l’insuffisance d’accès aux services financiers s’avère être le faible niveau d’éducation financière des populations.

La vision de PPI est de lutter contre la pauvreté dans le monde en développant l’inclusion économique, sociale, environnementale de façon durable et équitable.

(AIP)

Bsp/ask