Cet article a été publié le: 15/10/20 8:57 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Validation du cadre national d’observation indépendante forestière

Yamoussoukro, 15 oct 2020 (AIP) – Les contours du cadre national d’observation indépendante forestière prévu par le code forestier ivoirien ont été définis et le cadre lui-même validé, mercredi 14 octobre 2020, à Yamoussoukro, à l’issue d’un atelier de trois jours qui a regroupé dans la capitale politique plusieurs organisations de la société civile engagées dans la gouvernance forestière.

Ce cadre balise toute la pratique de l’observation indépendante en Côte d’Ivoire, a-t-on appris.

La rencontre était initiée par l’observatoire ivoirien pour la gestion durable des ressources naturelles (OI-REN) dans le cadre du projet intitulé ‘’ appui à la consolidation des acquis juridiques de la société civile relatifs à la transparence, l’accès à l’information et à la mise en place d’un système national efficace et opérationnel d’observation indépendante des forêts en Côte d’Ivoire’’ financé par le programme FAO-UE FLEGT.

Selon le président de l’OI-REN, Youssouf Doumbia, l’observation doit être “indépendante et professionnelle” pour être considérée comme crédible car « les rapports doivent être basés sur des faits vérifiables. L’objectivité est importante dans une observation  indépendante. Il est important que l’observateur indépendant soit professionnel, impartial et neutre ».

L’accord des participants sur le contenu de l’observation indépendante s’est  également  traduit  par une déclaration d’engagement  à se conformer à ce cadre d’observation signée par les  organisations de la société civile.

Résumant le document désormais boussole pour toutes les organisations de la société civile dans le domaine de la protection de la forêt, le président Youssouf Doumbia a indiqué « ce sont des lignes directrices, des exigences que nous nous imposons désormais pour relever le défi de la crédibilité des rapports de l’observation indépendante ».

Face à la déforestation en Côte d’Ivoire, le gouvernement ivoirien s’est lancé dans une série d’initiatives en vue de renverser la tendance par une meilleure gouvernance forestière. L’élaboration et l’adoption de ces initiatives ont vu la participation effective  et inclusive des différentes parties prenantes à la gouvernance du secteur forestier notamment la société civile qui s’est particulièrement investie dans l’élaboration du code forestier. Un code qui prévoit en son article 15 l’observation indépendante.

(AIP)

gso/ask