Cet article a été publié le: 24/12/20 18:56 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Vers la mise en place d’une organisation interprofessionnelle de l’anacarde dans le Gontougo

Bondoukou, 24 déc 2020 (AIP) – Un atelier initié par l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), s’est tenu, jeudi 24 décembre 2020, à Bondoukou (Nord-est) en vue de mettre en place une Organisation interprofessionnelle de l’anacarde (OIA) dans le Gontougo.

Cet atelier qui a rassemblé les autorités administratives et plusieurs acteurs de la filière anacarde vise à montrer l’importance de l’OIA à travers sa mission qui est de rendre dynamique la filière en établissant des règles contractuelles entre les membres afin de coordonner leurs activités par la fixation des prix et la définition des normes de qualité.

Selon le chef de zone de l’ANADER de Bondoukou, Niamkey Kouamé, des actions majeures doivent être menées pour la mise en place de l’OIA. Il s’agit notamment de la sensibilisation et appui aux groupements des coopératives, de leur formation en tenant compte des critères de 15% de la production nationale requis pour intégrer l’organisation. Il a invité les producteurs à s’approprier cette nouvelle organisation qui leur permettra d’être pris en compte dans toutes les décisions concernant la filière.

La mévente des noix de cajou, le disfonctionnement des coopératives et des unions, la fuite des produits vers les pays limitrophes, la qualité de la noix de cajou ainsi que le manque de financement sont les difficultés que rencontrent les acteurs de la filière qui ont décidé de s’engager à la mise en place de l’OIA pour réduire les obstacles et  développer la filière de manière participative.

En septembre, l’ANADER avait procédé à la distribution de plusieurs kits d’intrants agricoles à des producteurs du maraîcher dans le cadre du Projet d’urgence d’appui au secteur de l’agriculture (PURGA-COVID 19).

(AIP)

zaar/ask