Cet article a été publié le: 11/08/22 8:35 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Vers l’amélioration du cadre règlementaire de la gestion des risques professionnels dans l’Administration publique

Yamoussoukro, 11 août 2022 (AIP) – Un cadre nouveau de gestion des risques professionnels prenant en compte les notions de prévention, de sécurité et de qualité de vie au travail est en cours d’élaboration à Yamoussoukro à la faveur d’un atelier ouvert mercredi 10 août 2022 à l’initiative du ministère de la Fonction publique.

L’atelier va réviser l’ancien dispositif en proposant notamment la liste nominative des maladies dites professionnelles, redéfinir le rôle des acteurs externes dans la chaine de gestion des risques professionnels et faire des propositions de revalorisation des indemnités à allouer aux victimes de ces risques.

Selon la directrice de cabinet de la ministre de la Fonction publique, Kaba Nasséré qui s’exprimait au nom de Mme Anne Désirée Ouloto, le contexte de modernisation de l’Administration ivoirienne entraine le fait que « les fonctionnaires et agents de l’Etat sont placés dans un environnement nouveau, de plus en plus exigeant et contraignant ».

Ainsi, les nouvelles conditions de travail pas toujours au diapason des exigences de résultats, de même que l’environnement difficile de travail, ont une incidence sur  l’agent public « tant dans l’exercice de ses charges qu’en dehors du service ».

Dans ce contexte entre 2017 et 2021 ce sont 615 cas de maladies professionnelles et 257 cas d’accidents de travail qui ont été enregistrés, a-t-elle révélé.

C’est pourquoi, elle a insisté sur l’importance des travaux de Yamoussoukro qui réunissent une centaine de participants venus du ministère de la Fonction publique et du ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat ainsi que des directeurs et responsables des ressources humaines des institutions de l’Etat et des ministères , des partenaires sociaux et des représentants des faîtières syndicales.

(AIP)

gso/cmas