Cet article a été publié le: 22/09/20 12:35 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat à Zuénoula: La stratégie de prise en charge sanitaire passée au peigne fin

Zuénoula, 22 sept 2020 (AIP)-Dans la perspective de la visite d’Etat du président de la République Alassane Ouattara à Zuénoula, le professeur Benié Bi Vroh Joseph, président du comité départemental de la santé par ailleurs, directeur de l’Institut national de l’hygiène publique (INHP) et son équipe ont passé au peigne fin  la stratégie prise en charge sanitaire de tous ceux qui prendront part à cet événement historique.

Lors de la troisième réunion dudit comité tenue à l’hôpital général de Zuénoula, samedi 19 septembre 2020, Pr Bénié et ses membres ont passé en revue les stratégies adoptées pour mieux atteindre leurs objectifs notamment assurer une prise en charge adéquate de toutes les personnes et l’hygiène environnementale et alimentaire de tous les sites devant héberger les populations et les autorités à la cérémonie.

Ils ont mis en place deux importantes sous commissions. La première à charge de coordonner toutes les activités aussi bien dans la prévention que dans la prise en charge. La deuxième, c’est-à-dire, la sous commission opérationnelle et technique, se chargera des opérations sur le terrain. Elle va  détecter les potentiels malades et assurera l’hygiène au niveau de l’environnement dans les lieux publics (hôtels, sites d’accueil et bâtiments à caractères administratifs).

Un plan d’intervention à trois niveaux a été mise en place. Il va consister, selon le président du comité, à la mise en place d’un site fixe avec un système d’urgence renforcé par le SAMU. Ce plan d’action va déployer une équipe au niveau du site de meeting.

Quatre postes d’entrée seront constitués. Des agents seront positionnés de façon stratégique pour prendre les températures et appliquer le gel hydro-alcoolique. Les agents vont également s’assurer du port de masques. Deux postes mobiles avancés sillonneront la ville et les sites d’accueil pour enregistrer les personnes souffrantes ou blessées. Selon la gravité des cas, les malades  seront envoyés à l’hôpital général de Zuénoula ou évacués à l’hôpital régional de Bouaflé.

Pour la réussite de ce plan d’action, Pr Benié Bi a demandé au 74 membres de la commission de se mobiliser. Il a précisé que cette activité relève du bénévolat et a appelé chaque membre au don de soi. Il a exhorté  les participants  au port de masques obligatoires et au respect des mesures barrières.

(AIP)

akr/bsb/fmo