Cet article a été publié le: 25/07/21 17:41 GMT

Côte d’Ivoire-Interview-AIP/ Amb. Chine en CI : “Le Président Xi Jinping souhaite une communauté d’avenir partagé pour l’humanité”

Abidjan, 25 juil 2021 (AIP)- Le Parti communiste chinois (PCC) célèbre cette année 2021 ses cent ans d’existence. L’ambassadeur de la République populaire de Chine en Côte d’Ivoire, SEM. Wan Li, a, dans ce cadre, accordé une interview à l’Agence ivoirienne de presse (AIP), à travers laquelle il décrypte le meassage du président chinois Xi Jinping lors du rassemblement de ce centenaire le 1er juillet 2021. Entretien.

AIP : Bonjour Excellence Monsieur l’Ambassadeur. Nous avons noté que le Secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et Président chinois Xi Jinping a prononcé une allocution à l’occasion du rassemblement de célébration du centenaire du PCC le 1er juillet dernier. Il a déclaré à cette occasion que “la Chine a réalisé l’objectif du premier centenaire”. Que doit-t-on comprendre de ce message?

SEM. Wan Li : Dans son allocution importante au rassemblement de célébration du centenaire du PCC le 1er juillet, le Secrétaire Général XI Jinping a d’abord évoqué l’histoire du PCC depuis sa fondation en 1921. Pendant 100 ans, le PCC a travaillé avec persévérance pour promouvoir le grand renouveau de la nation chinoise. Il a uni autour de lui le peuple chinois et l’a conduit à ouvrir la voie et la noble cause du socialisme à la chinoise et à obtenir de grandes réalisations de développement du pays. Le Secrétaire Général XI Jinping a solennellement déclaré que la Chine a réalisé l’objectif du premier centenaire, à savoir l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance. Après avoir résumé en profondeur l’esprit noble de la fondation du parti, le Secrétaire Général XI Jinping a exposé les questions « pourquoi le PCC a-t-il pu réussir dans le passé » et « comment le PCC pourra-t-il continuer à réussir dans l’avenir » et fixé l’orientation à suivre pour atteindre l’objectif du deuxième centenaire, celui de faire de la Chine un grand pays socialiste moderne.

L’ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire SEM. Wang Li

AIP : Pourriez-vous nous présenter les grandes réalisations du PCC depuis sa fondation en 1921, comme ce qui est mentionné dans cette allocution ?

SEM. Wan Li : Dès sa fondation, le PCC a pris pour engagement et pour mission d’œuvrer au bonheur du peuple chinois et au renouveau de la nation chinoise. J’aimerais citer ici les quatre grandes réalisations évoquées par le Secrétaire Général XI Jinping.

La première est le succès de la révolution de démocratie nouvelle qui a mis fin à la société semi-coloniale et semi-féodale de l’ancienne Chine. Nous avons fondé la République Populaire de Chine, où le peuple est devenu le maître du pays, et réalisé l’indépendance nationale ainsi que l’émancipation du peuple. La deuxième est l’accomplissement du grand exploit de la révolution et de la construction socialistes. Nous avons mis fin au système d’exploitation et d’oppression féodales plusieurs fois millénaire, fait du socialisme le régime fondamental du pays et entrepris l’édification socialiste, ce qui représente la transformation sociale la plus large et la plus profonde de l’histoire de la nation chinoise.

La troisième est la réussite de la réforme, de l’ouverture et de la modernisation socialiste. Nous avons promu inébranlablement la réforme et l’ouverture et travaillé avec diligence pour créer, maintenir, défendre et développer le socialisme à la chinoise. Des changements historiques remarquables ont ainsi été réalisés : la Chine est passée d’un régime d’économie planifiée à un régime d’économie de marché socialiste, d’un état de fermeture ou semi-fermeture à une ouverture tous azimuts, d’un état relativement arriéré en matière de forces productives à la deuxième puissance économique du monde.

La quatrième est la grande réalisation du socialisme à la chinoise de la nouvelle ère. Nous avons maintenu et perfectionné le système socialiste à la chinoise, continué à moderniser notre système et notre capacité de gouvernance de l’État, réalisé l’objectif du premier centenaire et défini un arrangement stratégique pour atteindre l’objectif du deuxième centenaire, à savoir d’édifier un grand pays socialiste beau, moderne, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé à l’horizon du centenaire de la République Populaire de Chine en 2049.

Rassemblement de commémoration du centenaire du Parti communiste chinois

AIP : Dans son allocution, le Président XI Jinping a souligné une fois de plus la nécessité de construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité. Pourquoi cette proposition et quels en sont les objectifs ?

SEM. Wan Li : Le 18 janvier 2017, lorsqu’il visitait l’Office des Nations Unies à Genève, le Président XI Jinping a évoqué la situation du monde face aux changements majeurs inédits depuis un siècle et relancé l’appel à la communauté internationale de construire ensemble une communauté d’avenir partagé pour l’humanité, afin de bâtir un monde beau, propre, ouvert et inclusif, marqué par la paix durable, la sécurité universelle et la prospérité commune. Cet appel répond à l’aspiration des peuples du monde entier pour la paix, le développement et la coopération et représente une proposition chinoise à la communauté internationale pour régler les questions majeures et défis communs tels que le terrorisme, le changement climatique et la crise sanitaire publique. Je pense surtout à la riposte contre la COVID-19 qui montre encore une fois que l’unilatéralisme, le protectionnisme, l’hégémonisme et la politique du plus fort mènent à l’impasse et sont donc voués à l’échec, et que seules la solidarité et la coopération gagnant-gagnant constituent la bonne voie à suivre pour l’humanité.
Le Président XI Jinping a réitéré cette idée dans son allocution au rassemblement de célébration du centenaire du PCC. Nous devons porter haut levé l’étendard de la paix, du développement, de la coopération et du principe gagnant-gagnant, poursuivre notre politique extérieure d’indépendance et de paix, persévérer dans la voie du développement pacifique, contribuer à l’établissement d’un nouveau type de relations internationales, promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité, œuvrer ensemble à la mise en œuvre de l’initiative « la Ceinture et la Route » en mettant l’accent sur la qualité, et fournir de nouvelles opportunités au reste du monde grâce au nouveau développement de la Chine. Avec tous les pays et peuples épris de paix, le Parti communiste chinois continuera à mettre à l’honneur ces valeurs communes à toute l’humanité que sont la paix et le développement, l’équité et la justice, la démocratie et la liberté, en adhérant à la coopération plutôt qu’à la confrontation, à l’ouverture plutôt qu’à la fermeture, et au gagnant-gagnant plutôt qu’au jeu à somme nulle, et en s’opposant à l’hégémonisme et à la politique du plus fort, tout cela afin de faire avancer le courant de l’histoire vers un avenir radieux !

AIP : Certains médias estiment que l’allocution du dirigeant chinois vise à avertir les États-Unis et d’autres pays occidentaux de ne pas prendre d’actions contre la Chine et à déclarer ainsi une forte confiance dans l’émergence de la Chine. Certains d’autres pensent que cette allocution trop « dure » suscitera de plus grandes défiance et vigilance des États-Unis et d’autres pays occidentaux à l’égard de la Chine. Qu’est-ce que vous en pensez ?

SEM. Wan Li : Dans son allocution, le Président XI Jinping a solennellement déclaré au monde : « la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise est entrée dans un processus historique irréversible », ce qui témoigne notre confiance dans l’émergence de la Chine. Pourquoi nous avons cette confiance ? parce que nous nous attachons à la direction forte du PCC, à la voie du socialisme à la chinoise adapté aux conditions nationales, au développement centré sur le peuple et à la sinisation continue du marxisme. La confiance vient aussi du fait que nous avons atteint l’objectif du premier centenaire, édifié intégralement une société de moyenne aisance et résolu historiquement le problème de la pauvreté absolue. Maintenant, nous travaillons à réaliser l’objectif du deuxième centenaire : édifier un grand pays socialiste moderne dans tous les domaines.
J’aimerais réitérer que la Chine a toujours porté haut levé l’étendard de la paix, du développement, de la coopération et du gagnant-gagnant, appliqué une politique extérieure d’ indépendance et de paix, poursuivi le développement pacifique et œuvré pour la promotion des intérêts mutuels et du développement commun de tous les pays du monde. La paix, l’entente et l’harmonie sont des concepts que la nation chinoise a recherchés et perpétués pendant plus de cinq millénaires. Ni l’agression ni l’hégémonisme ne font partie de l’ADN des Chinois. Comme l’a dit le Président XI Jinping dans son allocution : « le peuple chinois n’a jamais malmené, opprimé, ni asservi d’autres peuples. Il ne l’a jamais fait, il ne le fera jamais. » Par conséquent, ce n’est pas la peine d’avoir la défiance ou la vigilance face à la Chine. Toutefois, le peuple chinois ne saurait tolérer en aucune manière qu’une force étrangère l’intimide, l’opprime ou l’asservisse. Nous nous opposons à l’hégémonisme et à la politique du fort, et nous sommes déterminés à défendre la souveraineté, la sécurité et les intérêts de développement du pays.
(AIP)
tm