Cet article a été publié le: 29/09/20 20:52 GMT

Côte d’Ivoire/La préservation des infrastructures du PIDUCAS au centre d’un atelier à San-Pedro

San-Pedro, 29 sept 2020 (AIP)-La cellule de coordination du Projet d’infrastructures pour le développement urbain et de la compétitivité des agglomérations secondaires (PIDUCAS) a initié, mardi 29 septembre 2020, à San-Pedro, un atelier d’information et de consultation sur son plan d’engagement citoyen, en vue de l’implication des populations dans la mise en œuvre des sous-composantes dudit projet et la préservation des infrastructures réalisées.

 

L’atelier visait à informer et sensibiliser les parties prenantes notamment, les acteurs institutionnels, les organisations de la société civile et les chefs de communautés, sur l’engagement qui consiste en une participation citoyenne à l’identification, la planification, la mise en œuvre, le suivi et la pérennisation des projets dans le temps et dans l’espace. Il était aussi question de recenser leurs avis pour la consolidation du manuel d’engagement citoyen.

 

L’expert social du PIDUCAS, Brou Ettien, a exhorté les populations bénéficiaires à s’approprier les acquis des projets comme un bien personnel et communautaire et à se sentir responsables des infrastructures afin de contribuer à leur préservation.

 

Il a fait savoir que les ONG (Organisation non gouvernementale) seront impliquées dans la mise en œuvre des recommandations contenues dans le manuel d’engagement citoyen consolidé. Elles seront sollicitées pour des propositions de projets concrets susceptibles de participer à la pérennisation des projets PIDUCAS à travers l’éducation et la sensibilisation des populations.

 

Le Projet d’infrastructures pour le développement urbain et de la compétitivité des agglomérations secondaires est exécuté dans deux villes ivoiriennes à savoir, San-Pedro et Bouaké. L’objectif est de créer les conditions de compétitive dans ces deux villes à travers notamment, l’amélioration de la mobilité urbaine, l’appui aux Petites et moyennes entreprises (PME) et l’amélioration des services administratifs.

 

Dans le cadre de ce projet, la ville portuaire bénéficie de plus de 10 KM de bitume pour plus de 12 milliards FCFA. Le projet prévoit aussi la réalisation d’un air de stationnement des camions poids-lourds d’une superficie de cinq hectares en dehors de la ville.

L’accord de financement entre la Côte d’Ivoire et la Banque mondiale a été signé le 27 juin 2017. La date de clôture du projet est fixée au 30 juin 2022.

(AIP)

nbf/ask