Cet article a été publié le: 6/01/21 21:58 GMT

d’Ivoire-AIP/ La centrale “Plateforme nationale” déterminée à poursuivre les actions de défense des droits des travailleurs

Abidjan, 06 jan 2021 (AIP)- La centrale Plateforme nationale des organisations professionnelles des secteurs public et privé de Côte d’Ivoire compte en cette nouvelle année 2021, poursuivre avec plus de détermination les actions de promotion et de défense des droits et intérêts de tous les travailleurs en activité comme à la retraite, dans des conditions de dignité, de liberté, de justice et de sécurité.

Dans une déclaration dont l’AIP a reçu copie, mercredi 6 janvier 2021, le président de la centrale Plateforme nationale, Théodore Gnagna Zadi, a estimé que 2021 sera une année de lutte pour la satisfaction de toutes leurs revendications. Il invite tous les travailleurs à avoir la culture de la patience, afin que dans l’union et la solidarité, ils puissent améliorer leurs conditions de vies et de travail.

Les principales revendications de la centrale Plateforme nationale tiennent six points au titre des fonctionnaires, à savoir le relèvement de l’indice référentiel de base qui est resté fixé à 233 francs CFA depuis 1962, pour améliorer les salaires des fonctionnaires, la revalorisation de l’indemnité contributive de logement et son attribution à tous les fonctionnaires, la revalorisation des pensions de retraite, l’octroi d’un 13e mois de salaire aux fonctionnaires, la suppression de certains impôts et la révision générale du code du travail.

S’agissant du secteur privé, la centrale Plateforme nationale des organisations professionnelles des secteurs public et privé de Côte d’Ivoire souhaite la revalorisation du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garanti (SMAG) ainsi que des pensions de retraite et la réforme du code du travail.

(AIP)

tg/tm