Cet article a été publié le: 22/09/21 20:38 GMT

Eliminatoires Mondial 2022/ La Côte d’Ivoire choisit le Bénin pour accueillir ses prochaines rencontres

Abidjan, 22 sept 2021 (AIP)-La Fédération ivoirienne de football (FIF) a choisi le Bénin pour accueillir  ses prochaines rencontres des éliminatoires, zone Afrique, de la coupe du monde 2022 qu’organisera le Qatar en exécution de la décision de la Confédération africaine de football (CAF).

« Ainsi, la FIF  a décidé  que la Côte d’Ivoire accueillera ses matches sur le stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou et tout est mis en œuvre  afin que tout se déroule bien pour notre équipe nationale », a révélé, mercredi 22 septembre 2022, à Abidjan, la directrice de la communication au ministère de la Promotion des sports et du Développement de l’économie sportive, Yao Lydie Dogba, lors d’un point presse.

En prélude à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de 2023 qui sera organisée en terre ivoirienne, l’Etat est engagé dans d’importants travaux en cours de réalisation dont la construction de quatre stades (Abidjan, Yamoussoukro, Korhogo et San Pedro) et la réhabilitation de deux existants (Abidjan et Bouaké). Ces investissements s’estiment à plus de 500 milliards de francs CFA dans les domaines du sport, l’hébergement, la voirie, la santé, etc, a précisé Mme Yao.

Vu que la pelouse du stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé (banlieue d’Abidjan) doit subir des travaux complémentaires pour être mis en conformité (FIFA-CAF), la FIF a saisi la CAF à l’effet de disputer ses futurs matches sur le stade de Yamoussoukro.

« Le stade Yamoussoukro était une solution palliative proposée par la FIF. Cependant, la mission d’inspection de la CAF  a conseillé à la Côte d’Ivoire de poursuivre les travaux  et de choisir sous 48 heures, l’un des stades homologués à l’extérieur de la Côte d’Ivoire pour recevoir ses matches. Ce qui a été fait », a clarifié Mme Yao.

Elle a rassuré que cette situation n’ébranle nullement les Eléphants qui restent sereins et qui bénéficient du soutien du gouvernement et des prières du peuple  ivoirien afin que tous leurs matches à venir de cette manche éliminatoire soient sanctionnés par des victoires.

L’avancement des travaux en cours a connu des perturbations liées au COVID mais la conférencière a donné l’assurance que les infrastructures seront prêtes et livrées en 2022, soit six mois avant la compétition  prévue  en juin-juillet 2023.

(AIP)

fmo