Cet article a été publié le: 22/03/22 12:07 GMT

Fact-Checking: Attention! cette vidéo montrant des pratiques rituelles dans une rue de Cocody Angré est UNE MISE EN SCENE A CARACTERE EDUCATIF

Une vidéo TikTok devenue virale dans la nuit du dimanche 19 mars 2022 et partagée sur WhatSapp et les réseaux sociaux met en scène trois individus vêtus comme des sorciers en train de procéder à une cérémonie rituelle consistant à sacrifier un être humain en pleine rue d’Angré pendant que le soleil est au zénith. Contrairement aux jérémiades d’une dame qui indiquait un rituel sacrificiel dans une voix off, cette vidéo est une mise en scène (comédie) pour dénoncer selon son auteur “les pratiques rituelles auxquelles s’adonnent nombre de jeunes et d’hommes politiques en quête de popularité, de célébrité et de richesse” “sous les tropiques”.

Capture d’écran faite le dimanche 19 mars 2022

D’où provient cette vidéo?

Cette séquence vidéo de 2.50 minutes , qui a été produite par un certain “Papis le fau fou” se disant comédien sur son compte TikTok et largement relayée dimanche 19 mars 2022 sur sa page Facebook, a suscité 943 partages, 245 commentaires et 408 réactions mitigées (Likes, étonnements et sentiments de peur exprimés par les émoticônes). Voir ci-dessous la vidéo en question:

Nous mettons en relief quelques engagements (commentaires) des internautes:

Commentaires 2

Pourquoi ça buzze?: La viralité de la vidéo s’explique par le phénomène du “broutage”, course à l’enrichissement rapide en opérant des pratiques rituelles commanditées par des féticheurs qui vont consister à sacrifier des êtres humains. Ces pratiques sont légion et récurrentes dans certains pays d’Afrique. Cette situation est également marquée par un autre phénomène d’enlèvement des enfants. Ces enfants, une fois ravis à leurs parents vont être sacrifiés aux idoles aux fins d’octroyer “la gloire, à la richesse et la célébrité aux requérants”, selon le réalisateurs de la vidéo, “Papis le fau fou”.

Nous avons procédé à la vérification de cette vidéo:

  • La vidéo en question existe bel et bien. Elle a été produite dans une rue d’Angré-Château à Abidjan-Cocody par un certain Keita Ibrahim dit “Papis le Fau Fou”, le leader du groupe. Il a comme coéquipiés, Doumbia Aboubacar et Moussa Raiga, l’acteur ayant simulé la mort en se laissant tomber sur scène et Djè Marlaine, la camera woman.
  • La vidéo a été largement partagée et ralayée par d’autres sites d’information comme: L’ivoirien , Opéra News.
  • Tous les acteurs de la vidéo ont été mis aux arrêts lundi 21 mars 2022 par la police nationale pour “trouble à l’ordre public “selon Said Penda, un journaliste d’investigation et analyste politique et ancien correspondant la radio BBC et à l’agence Associated Press.
  •  L’auteur mis en cause a produit une autre vidéo de recadrage de 2.50 minutes pour “dénoncer les rituels sacrificiels qui consistent à tuer des humains pour s’enrichir et parvenir à la gloire sans travailler”.   Il dit vouloir sensibiliser sur les méfaits de ces pratiques à travers une vidéo de mise en scène.

Le verdict:

Cette vidéo largement  partagée sur les réseaux sociaux depuis le 19 mars 2022 est vraie, mais elle est une mise en scène à caractère éducatif, selon ses auteurs sur les pratiques rituelles qui ont cours dans la plupart des sociétés africaines. Malheureux, elle va troubler l’ordre public et créer une psychose de peur et de panique chez nombre d’internautes avec des commentaires hostiles. AUCUN ETRE HUMAIN N’A ETE SACRIFICIE LORS DE CETTE MISE EN SCENE.

Pour rappel, Keita Ibrahim dit “Papis le Fau Fou”,n’est pas à son premier buzz. Il avait en décembre 2021 défrayé la chronique en simulant une sorte de folie en plein marché de Cocovico à Angré dans laquelle, il dénonçait dans une vidéo devenue virale en une journée,  le phénomène de broutage auquel s’adonnent nombre de jeunes.