Cet article a été publié le: 16/11/20 16:13 GMT

Journée nationale de la paix : la jeunesse Burkinabé appelle à l’apaisement en Côte d’Ivoire et au Burkina-Faso

Abidjan, 16 nov 2020 (AIP)- Le Collectif des associations et mouvement de jeunesse Burkinabè en Côte d’Ivoire (Camjbci) a appelé à l’apaisement tant en Côte d’Ivoire qu’au Burkina-Faso, lors de sa traditionnelle conférence publique organisée à la faveur de la journée nationale de la paix, dimanche 15 novembre 2020 dans la commune d’Attécoubé sur le thème « Migration et cohésion sociale en période de conflit : retour en Côte d’Ivoire et ailleurs ».

Selon le président du Camjbci, Moussa Zallé, il est impérieux de prôner la paix pour consolider le vivre-ensemble.

« Nous sommes une forte communauté vivante en Côte d’Ivoire. Alors nous avons besoin de prôner la paix pour promouvoir la cohésion. Que chaque burkinabè où qu’il se trouve sache que sans la paix, on ne peut rien et que chacun doit cultiver cette paix », a indiqué M. Zallé.

Lors de cette conférence publique, le Consul général du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, Benjamin Nana a insisté sur les valeurs de la paix.

“La paix est universelle. Comme les autorités ivoiriennes, nous nous impliquons afin d’accompagner toutes les initiatives allant dans ce sens de la paix et de la consolidation », a fait savoir M. Nana.

“Offrez le pardon et l’amour. C’est de l’amour et dans la tolérance, pratiquer tous les jours que nous seront unis. Les pratiqués dans les petits gestes. Nous allons construire un monde de paix et de solidarité”, a prôné pour sa part le maire d’Attécoubé, Paulin Danho fondateur du slogan « Attécoubé commune Famille”.

Le conférencier du jour, Patrick Andersonn Zadi Zadi a instruit les participants sur les notions de partage et de communication entre différentes communautés pour une meilleure cohabitation.

(AIP)

bsb/ask