Cet article a été publié le: 23/09/22 17:35 GMT

La CEDEAO demande la libération sans condition des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali

Abidjan, 23 sept 2022 (AIP)- La  Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a demandé la libération des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali.

” La conférence salue les initiatives diplomatiques entreprises par plusieurs chefs d’Etat de la CEDEAO, qui ont conduit à la libération, le 3 septembre 2022, de trois femmes soldat. Toutefois, la conférence  note avec regret  le maintien en incarcération des 46 soldats restant, malgré tous les efforts de médiation entreprises. La conférence  condamne  avec fermeté, l’incarcération continue  des 46 soldats ivoiriens, dénonce le chantage exercé par les autorités maliennes dans cette affaire et demande la libération sans condition des 46 soldats détenus au Mali”, indique le communiqué de la CEDEAO.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont fait cette exhortation jeudi  22 septembre 2022,  à l’issue d’une conférence de la CEDEAO,  sous en marge de l’assemblée générale des Nations Unies, sous la présidence  du président de la Guinée Bissau et président de ladite institution, Umaru Sissoco Embalo.

La conférence de la CEDEAO a également, dans son communiqué, annoncé l’envoie incessante d’une  mission de haut niveau composée  des chefs d’Etat du Ghana, du Sénégal et du Togo à l’effet de la libération des soldats ivoiriens et rendu un vibrant hommage au président en exercice de la CEDEAO, pour son leadership dans la gestion des affaires de la Communauté.

Sur les 49 soldats ivoiriens, interpellés à l’aéroport de Bamako le 10 juillet et qui ont été mis sous mandat de dépôt pour atteinte a la sûreté extérieure de l’Etat malien et d’autres chefs d’accusation, trois femmes soldats ont été libérées pour cause humanitaire.

(AIP)

sdaf/tm