Cet article a été publié le: 23/09/21 8:45 GMT

La CEI évalue le projet d’appui aux élections en Côte d’Ivoire avec ses partenaires

Yamoussoukro, 23 sept 2021 (AIP) – La Commission électorale indépendante (CEI), le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et des partenaires au développement de la Côte d’Ivoire procèdent depuis mercredi 22 septembre 2021, à Yamoussoukro, à une revue exhaustive des activités menées dans le cadre du Projet d’appui aux élections en Côte d’Ivoire (PACE).

A la demande des autorités ivoiriennes, la dernière élection présidentielle et les législatives ont bénéficié de l’accompagnement de partenaires internationaux à travers le PACE qui a réalisé sous les orientations de la CEI un nombre important d’activités.

 Au nombre de celles-ci, l’organisation de plateformes d’échanges entre les acteurs, la mise en place d’un mécanisme d’alerte précoce des violences et conflits électoraux, la lutte contre les discours de haine et les fake news, la mise en place des entrepôts logistiques pour la CEI et la sécurisation du processus électoral.

 La représentante pays du PNUD, Carol  Flore-Smereczniaka estimé que « cette expérience commune mérite d’être analysée, consolidée et enrichie. Il s’agit donc de dresser le bilan des activités réalisées conjointement avec la CEI dans le cadre d’un partenariat fructueux, afin de déterminer ce qui a marché, ce qu’on aurait pu mieux faire et aussi ce qu’on n’a pas pu faire afin de tirer les leçons pour la suite ».

C’est le même objectif que  poursuit  la commission électorale dont le président Coulibaly Kuibiert a exhorté les participants à ces travaux à relever avec courage et sincérité les insuffisances du système et faire des propositions pour renforcer « ce que nous avons jugé satisfaisant » après avoir « jeté un regard objectif sur notre parcours et les activités, cela au regard des objectifs légitimes que nous nous sommes fixés ».

Les travaux de l’atelier bilan vont durer trois jours et devraient permettre de futures joutes électorales transparentes et apaisées comme amorcé avec les dernières élections législatives.

(AIP)

gso/fmo