Cet article a été publié le: 27/07/21 14:40 GMT

La Côte d’Ivoire s’engage dans la production de cacao sans déforestation

Abidjan, 27 juil 2021 (AIP)-Les autorités ivoiriennes et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont procédé, mardi 27 juillet 2021, au lancement du Projet de promotion d’une production de cacao sans déforestation pour réduire les émissions en Côte d’Ivoire (PROMIRE).

Ce projet appuiera la finalisation et l’opérationnalisation de l’architecture REDD+ en renforçant les capacités institutionnelles pour assurer une mise en œuvre efficace des outils aux niveaux national et régional, le développement de nouveaux modèles agricoles à faible émission de carbone à travers la promotion de l’agriculture zéro déforestation.

Ce projet d’un coût de 10 millions de dollars financé par le fonds vert pour le climat est exécuté sur cinq ans en Côte d’Ivoire sur la période 2021-2026.

Selon le Lieutenant-Colonel Ahoulou Kouamé, secrétaire exécutif permanent de REED+, l’objectif est de faire en sorte que l’arbre cohabite désormais avec le cacao et d’autres cultures.

Il a précisé que la Société de développement des forêts (SODEFOR) a un projet dans ce domaine à Adzopé où l’expérience à montrer que la cohabitation plante-agriculture marche très bien.

« Il faut changer de comportement en faisant en sorte que dans toutes les parcelles de cacao, de coton, l’anacarde, le palmier à huile qu’on puisse insérer des arbres », a suggéré M.Ahoulou.

Le représentant de la FAO en Côte d’Ivoire, Samy Gaiji a précisé que ce projet vise à achever la première phase de la REDD+ en Côte d’Ivoire et à participer de manière significative à la phase d’investissement sur le terrain.

Selon lui, le fonds vert pour le climat a apprécié le potentiel de changement dans le principal ‘’driver’’ de déforestation et dégradation des forêts en Côte d’Ivoire, qui est l’agriculture et en particulier l’agriculture de rente du cacao, ainsi que d’autres spéculations comme l’hévéa.

Le directeur de cabinet du ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Kouadio Parfait a appelé toutes les parties à s’impliquer pour la réussite du projet.

Au cours de l’atelier, il s’est agi d’informer les décideurs et autres parties prenantes du démarrage effectif du projet de « Promotion d’une production de cacao sans déforestation pour réduire les émissions en Côte d’Ivoire (PROMIRE), et les familiariser avec la stratégie du projet, ainsi que discuter de tout changement dans le contexte général susceptible d’influencer la mise en œuvre du projet.

(AIP)

bsp/tm