Cet article a été publié le: 17/06/21 12:16 GMT

La Côte d’Ivoire veut parvenir à réduire ses émissions de Gaz à effet de serre de 28% à l’horizon 2030

Abidjan, 17 juin 2021 (AIP)- Les contributions déterminées au niveau national (CDN) de la Côte d’Ivoire sont en cours de révision en vue d’atteindre avec un objectif cumulatif de réduction des émissions de Gaz à effet de serre de 28% à l’horizon 2030, sans mettre à mal l’ambition d’industrialisation.

Dans cette dynamique, la cellule nationale de coordination du projet CDN déchets du ministère de l’Environnement et du Développement durable a organisé du 27 au 29 mai 2021 à Jacqueville, un atelier portant sur la validation des lignes directrices sur le biogaz et le compost.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet “Appui à la mise en œuvre des Contributions Déterminées au niveau National (CDN) dans le secteur des déchets en Côte d’Ivoire”, indique une note du ministère transmise jeudi 17 mai 2021 à l’AIP.

Cette ambition d’atténuation des émissions de Gaz à effet de serre porte essentiellement sur les secteurs prioritaires de l’agriculture, la foresterie et autres affectations des terres, l’énergie et les déchets.

Face à ce défi, le directeur de la lutte contre les changements climatiques, Dr Eric Assamoi, a invité les parties prenantes à participer efficacement à l’enrichissement de cette étude. « Cet atelier devra être participatif afin que les versions finales des lignes directrices sur le compost et sur le biogaz puissent refléter au mieux les préoccupations et les attentes des praticiens », a-t-il indiqué.

Il a précisé que ce document en élaboration augure d’une ligne de conduite à l’endroit des acteurs du secteur compost et biogaz. « Cela est d’autant plus important que ces guides méthodologiques sont appelés à devenir de véritables gouvernails devant nous amener à construire les bases solides sur lesquelles les praticiens du compost et du biogaz peuvent s’appuyer pour planifier leurs projets et/ou activités », a-t-il conclu.

La finalité de ces études est de préparer les outils de cadrage nécessaires au développement d’un secteur marchant du biogaz et du compost à travers une approche normative pouvant garantir la qualité de ces produits, indique le document.

Le Gouvernement canadien, à travers ‘’Environnement et Changement Climatique Canada’’, s’est engagé à renforcer son assistance dans les pays en développement dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Il a alloué des ressources au programme des Nations Unies pour l’environnement, en vue d’assister la Côte d’Ivoire et le Sénégal pour la mise en œuvre de leurs CDN dans le secteur des déchets.

Ce projet vise à appuyer l’élaboration de politiques et le renforcement des capacités pour faciliter la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) dans le secteur des déchets et réaliser et/ou appuyer une unité pilote de compostage et/ou de méthanisation dans chacun des deux pays.

(AIP)

gak/cmas