Cet article a été publié le: 24/06/21 18:53 GMT

La Côte d’Ivoire veut renforcer sa coopération avec la Belgique (Ministre)

Abidjan, 24 juin 2021 (AIP)- Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Kandia Camara  a au nom du gouvernement ivoirien souhaité un renforcement de la coopération avec la République  de Belgique afin de mieux relever les  nouveaux  défis à savoir la lutte contre le  changement climatique, le terrorisme et la pandémie de la Covid 19.

La ministre intervenait jeudi 24 juin 2021 par visioconférence dans le cadre du lancement de la célébration des 60 années de coopération Ivoiro-Belge.  Cette conférence a enregistré la participation de la Vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères, des Affaires européennes et du Commerce extérieur, et des Institutions culturelles fédérales, Sophie Wilmés.

Pour la ministre des secteurs bien définis pourraient bénéficier d’un approfondissement de la coopération avec la Belgique.

Il s’agit de la  défense et de la sécurité avec un appui pour « une formation de taille » dédiée aux officiers  pour des cours d’Etat major et une formation à l’école de guerre de même que des cours supérieurs d’intendance et des droits de conflits dispensés à l’école royale de Belgique.

Dans le domaine de la formation, Kandia Camara sollicite  la reprise des stage de formation des élèves diplomates de l ‘école nationale d’administration à l’Institut Edmont. Les deux pays pourraient œuvrer  à la création d’un hub de la formation  et à l’élargissement de la coopération au  domaine des formateurs du ministère de l’Education national et de l’Alphabétisation.

Sur le plan économique, la ministre d’Etat souhaite un retour de la coopération bilatéral directe au développement suspendue depuis 2003 , suite à la décision du gouvernement belge d’agir à travers des canaux indirects tels que l’Union européenne, la Banque africaine de développement et les Nations unies. « Que ce soit au niveau des transport, du tourisme, de la communication du sport, de la santé, de la culture, nos deux pays pourraient approfondir leurs  relations au regard des potentialités et opportunités  existantes, a-t-elle ajouté.

La croissance des échanges commerciaux globaux est estimée en 2020 à plus de 500 milliards Francs CFA faisant de la Belgique le deuxième investisseur  européen (UE) et le deuxième pays de destination  des produits ivoiriens au sein de l’Union Européenne (UE) .

La Belgique a une contribution au développement de plus de 338 millions euros, soit 221 milliards Francs CFA et un appui financier au secteur privé national estimé à plus de 6,5 millions d’euros, près de quatre milliards francs CFA, permettant à la Belgique de s’afficher au rang des partenaires privilégiés de la Côte d’Ivoire.

Divers accords de coopération existent entre les deux pays. Les derniers (sept) ont été signés en 2017 lors de la visite en Côte d’Ivoire de la princesse Astrid de Belgique. Ces accords ont portés sur les domaines du transport aérien, de la protection de l’environnement, construction d’ouvrages d’art, des exportations, de la promotion et de la facilitation des investissements, de l’énergie, des infrastructures, du développement du secteur de l’électricité et portuaire.

(AIP)

tad/tm