Cet article a été publié le: 7/09/21 16:32 GMT

La Côte d’Ivoire veut se doter d’une aviation civile sûre et sécurisée (DG ANAC)

Abidjan, 07 sept 2021 (AIP)- Le directeur général de l’Autorité nationale de l’aviation civile (ANAC), Silué Sinaly a assuré mardi 7 septembre 2021 qu’il œuvre à doter la Côte d’Ivoire d’une aviation civile qui bénéficie d’une sûreté et d’une sécurité conformes aux normes internationales recommandées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

“Nous avons réussi à faire passer notre taux de conformité de 42% a 82 % en 2019, c’est immense”, s’est réjoui M. Silué, invité du forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire (FORDPCI).  Il a présenté à cette tribune, l’ANAC, son bilan et ses perceptives.

L’OACI a défini près de 900 questions de protocoles pour juger de la qualité et de la performance de l’aviation civile d’un pays. L’ANAC a satisfait à 82% les exigences de cette organisation en 2019 au niveau de la conformité aux normes de sécurité (l’équipement des aéroports) et à 78% aux normes de sûreté (l’état des avions). L’aviation civile ivoirienne jouit ainsi d’une “bonne” sûreté et sécurité.

Les actions menées par l’ANAC ont permis à la Côte d’Ivoire d’avoir des vols directs sur les Etats-Unis depuis 2018, la certification IOSA par l association internationale du transport aérien (AATA) de la compagnie nationale Air Ivoire, l’acceptation du pays au sein du panel mondial de la sûreté aéronautique en 2019.

Dans l’optique d’améliorer ses performances, l’ANAC compte d’ici à 2025 atteindre la classification en catégorie FAA avec un déploiement de la compagnie nationale aux Etat-Unis, amener le taux de conformité aux normes de sécurité à 90% et celui de la sûreté à 85%. Au niveau du système de l’aviation civile, l’autorité de régulation prévoit une extension de l’aérogare à cinq millions de passagers, la réalisation d’une nouvelle voirie routière d’accès à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, la certification de l’aéroport de Bouaké, entre autres projets.

L’année 2021 a été déclarée par l’OACI , “année de la culture de la sûreté”. Chaque pays membre a été invité à promouvoir ce thème à travers plusieurs actions de communication. L’ANAC, en tant que régulateur, a déployé un plan de communication portant sur ce thème, a fait savoir Silué Sinaly.

(AIP)

tad/fmo