Cet article a été publié le: 29/04/21 18:16 GMT

Le Comité national se dote d’un siège pour une meilleure opérationnalisation de la ZLECAf en Côte d’Ivoire

Abidjan, 29 avr 2021 (AIP) – Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a procédé, jeudi 29 avril 2021 à Abidjan Cocody, à l’inauguration des locaux du Comité national de la Zone de libre-échange continentale africaine (CN-ZLECAf), marquant ainsi un pas décisif dans l’opérationnalisation de cet instrument.

Lors de la cérémonie, le ministre a salué cette initiative de l’Union africaine (UA) portée par les chefs d’Etat africains et qui constitue une opportunité pour développer les échanges intra-africains dont le niveau est de 16% alors qu’il est de plus de 60% en Asie. La Côte d’Ivoire a un taux de commerce intra-africain de 27%, supérieur au niveau continental, a-t-il dit, soulignant l’engagement et le leadership du Président Alassane Ouattara pour l’intégration africaine.

“La ZLECAF permet d’ouvrir l’Afrique à elle-même”, a ajouté M. Diarrassouba, expliquant que cette zone constitue un marché de 1,3 milliard d’habitants et donc de consommateurs, pour une prévision de 2,5 milliards en 2050. Il a exhorté les acteurs (secteurs public et privé, société civile) à tirer profit des opportunités offertes par cet outil qui permet de développer la compétitivité à l’échelle du continent.

Le ministre a rappelé des mesures prises par la Côte d’Ivoire, entre autres, la loi de ratification de l’Accord de la ZLECAf prise le 31 octobre 2018, la transmission de ses offres tarifaires à la CEDEAO et l’institution du CN-ZLECAf, ce puissant outil visant à vulgariser les textes auprès des acteurs.

L’inauguration de ce siège, qualifié de ’’Maison de la ZLECAf’’, permettra au Comité national et au Secrétariat exécutif de travailler dans de meilleures conditions, de faciliter la coordination et la mutualisation des efforts de tous les acteurs et de promouvoir le commerce interafricain pour être compétitif à l’échelle continentale, a assuré le ministre. Il a noté que la Côte d’Ivoire est le seul pays à s’être doté d’un siège dévolu à la ZLECAf.

Auparavant, la secrétaire exécutive du CN-ZLECAf, Mme Fatoumata Fofana, et le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, Touré Faman, se sont tour à tour réjouis de la mise sur pied de ce site opérationnel.

L’Accord de la Zone de libre-échange a été conclu le 21 mars 2018 à Kigali (Rwanda), au 10e Sommet extraordinaire de l’UA. Il vise à créer un marché unique pour les marchandises, les services et la circulation des personnes, conformément à la vision d’une ‘’Afrique intégrée, prospère et pacifique’’ telle qu’énoncée dans l’Agenda 2063. L’on enregistre, à ce jour, 54 signatures et 36 dépôts d’instruments de ratification sur un total de 55 Etats.

Conformément aux décisions prises lors de la 31e session ordinaire du Sommet des chefs d’Etat de l’UA, la Côte d’Ivoire a mis en place, par décret N°2018-514 du 30 mai 2018, un Comité national de la ZLECAf. Il a pour missions de promouvoir l’Accord au niveau national, de contribuer à l’élaboration des stratégies nationales, de traiter les questions liées aux négociations et à la mise en œuvre, de contribuer au renforcement de l’expertise nationale sur la ZLECAf, de recueillir les propositions des acteurs nationaux en vue d’une meilleure participation à l’Accord, de faire des recommandations au Gouvernement et de veiller à l’application effective des mesures prises par le Gouvernement.

(AIP)

cmas