Cet article a été publié le: 27/03/21 9:33 GMT

Le point focal de la Société de gynécologie et d’obstétrique de Côte d’Ivoire installé à Bondoukou

Bondoukou, 27 mars 2021 (AIP) – Le point focal de la Société de gynécologie et d’obstétrique de Côte d’Ivoire (SOGOCI), chargé des régions du Bounkani, du Gontougo et de l’Indénié-Djuablin, Dr Sermé Seydou a été installé, vendredi 26 mars 2021 à Bondoukou (Nord-est), lors d’une cérémonie, en présence des autorités administratives et sanitaires.

Le point focal, Dr Sermé, gynécologue obstétricien et chef de service gynécologique de l’hôpital général de Tanda aura pour mission, entre autres, de mobiliser les membres de la SOGOCI dans les trois régions, de renforcer les capacités de ses membres et surtout d’aider le bureau central à la mise en œuvre de son plan d’action. Celui-ci a indiqué qu’il est conscient de la lourde tache qui lui a été confiée et s’est engagé à travailler en équipe pour réduire le taux de mortalité maternelle, néonatale et infantile.

Le président de la SOGOCI, Pr Boni Serge a invité tous les acteurs du système sanitaire des trois régions à se mobiliser autour du nouveau point focal qui, selon lui, est un médecin humble, compétent, rigoureux et proche de la population et de ses collaborateurs. « Nous sommes convaincus qu’il sera à même de mener au mieux sa mission avec votre soutien, votre disponibilité et votre engagement à ses côtés », a-t-il fait savoir.

Pr Boni a promis améliorer la qualité des soins et les indicateurs de la santé de la reproduction dans la région avec un engagement, une détermination et une conscience professionnelle plus élevée.

Un jour avant l’investiture, les acteurs de la santé, notamment les sages-femmes ont été instruites sur plusieurs thèmes portant sur la problématique des avortements en Côte d’Ivoire, la prise en charge des infections à voix basse et l’hémorragie du post-partum.

La SOGOCI regroupe environ 400 gynécologues obstétriciens et a intégré en son sein près de 2000 sages-femmes membres affiliées ainsi que toutes les spécialités qui interviennent dans le domaine de la santé de reproduction. Elle a pour but de contribuer à la lutte contre la mortalité maternelle néonatale et des adolescentes et jeunes.

La Société a à son actif plusieurs activités notamment les séances de sensibilisation, de formation, de dépistages au profit de la population à travers des caravanes mobiles de lutte contre les cancers du sein et du col de l’utérus.

(AIP)

zaar/tm