Cet article a été publié le: 6/07/21 13:17 GMT

Mme Simone Gbagbo prône la fraternité entre les ivoiriens au-delà des appartenances politiques et religieuses   

Abidjan, 06 juil 2021 (AIP) – L’ex-Première dame Simone Gbagbo prône la fraternité entre les ivoiriens au-delà des appartenances politiques et religieuses, dans une publication audiovisuelle sur les réseaux sociaux, mardi 6 juillet 2021, dans l’optique ” d’une nation forte et souveraine, réconciliée, moderne, prospère et ouverte ».

“Frères et sœurs, aujourd’hui, le temps est favorable pour la manifestation de l’Amour avec grand A envers tous les concitoyens, peu importe leur ethnie, leur religion ou obédience politique », a déclaré Mme Gbagbo, dans sa publication.

Pour elle,  le temps n’est plus aux imprécations, à l’amertume, à la rancune, à la douleur, et à la colère. ” Levons-nous plutôt et avançons nos yeux fixés sur la vision”,  a-t-elle dit, tout en affirmant son  engagement politique, “à porter le rêve politique commun des ivoiriens d’une nation véritablement réconciliée, développée et modernisée”.

“Nous ne devons jamais oublier que la grande aspiration du peuple est de voir notre pays la Côte d’Ivoire, sortir définitivement de ses contradictions internes, de ses difficultés et de ses limitations”, a soutenu la première vice-présidente du Front populaire ivoirien (FPI).

A cet égard, elle a salué l’accord du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, de voir l’ancien Président Laurent Gbagbo, rentrer dans son pays ». Je lui dis infiniment merci pour cela », a-t-elle dit.

La responsable du FPI a plaidé pour que le Président Ouattara ” continue à poser ces actes forts d’apaisement et de réconciliation que tout le peuple de Côte d’Ivoire attend”. Elle a souhaité qu’il facilite le retour au pays de Charles Blé Goudé et tous les nombreux fils et filles de la Côte d’Ivoire, encore en exil et ” la libération des prisonniers civils et militaires” de la crise post-électorale et des manifestations liées à l’élection présidentielle de 2020.

(AIP)

nmfa/fmo