Cet article a été publié le: 26/07/21 14:59 GMT

Plus de 90.000 armes illicites détruites en Côte d’Ivoire depuis 2012 (Ministère de l’Intérieur)

Bingerville, 26 juil 2021(AIP)- Plus de 90.000 armes illicites ont été détruites en Côte d’Ivoire depuis 2012, a annoncé, lundi 26 juillet 2021, le conseiller technique du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Francis Ouattara, lors de la commémoration de la Journée internationale de la destruction des armes légères et de petit calibre.

La destruction de ces armes vise à empêcher “les détournements d’armes à d’autres fins et la réduction de la violence à main armée pour préserver la paix et la sécurité en Côte d’Ivoire”, et traduit la volonté du président Alassane Ouattara, par l’entremise du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Vagondo Diomandé, a affirmé le conseiller technique lors de la cérémonie qui se déroulait au camp militaire d’Akouédo.

Au commissaire divisionnaire Djokohi Léon, président de la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et des armes légères (ComNat-ALPC), le conseiller Francis Ouattara a réitéré le ferme soutien du ministère “pour le contrôle des armes et la réduction de la violence à main armée dans un contexte dominé par le terrorisme”.

Le président de la ComNAT-ALPC, organisme en charge de cette politique gouvernementale, le commissaire divisionnaire, Djokohi Léon, a expliqué la circulation de ces armes par la porosité des frontières, leurs caractéristiques facilitant leur camouflage par les population et leur utilisation dans les conflits intercommunautaires.

Il a également plaidé auprès des institutions nationales et internationales pour l’adoption de nouvelles mesures légales pour combattre efficacement leur circulation.

Au nombre des autres armes saisies en Côte d’Ivoire, figurent 1526 mines anti personnelles, 3 60 engins explosifs. En Afrique, les chiffres s’élèvent à 100 millions d’armes et à plus de 875 millions dans le monde, causant la mort de plus de 500 millions personnes chaque année.

(AIP)

gf/tm