Cet article a été publié le: 23/11/20 16:11 GMT

Un atelier sur l’état des lieux de la paix et de la justice en Côte d’Ivoire

Abidjan, 23 nov 2020 (AIP) – Un atelier sur l’état de la mise en œuvre de l’Objectif du développement durable (ODD)16 consacré à la promotion des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, a été initié, lundi 23 novembre 2020, par la présidente de l’Initiative de la société civile pour les objectifs de développement durable (ISCODD), Rachelle Gogoua.

Organisé en partenariat avec le conseil national des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDH-CI) et le Programme des Nations-unies(PNUD), cet atelier est un cadre de réflexion sur les enjeux majeurs de l’ODD16, les questions de l’accès à la justice, d’insécurité et de criminalité, ainsi qu’à la confiance dans les institutions.

Pour Mme Gogoua, la mise en oeuvre de cet objectif favorisera l’augmentation de la responsabilité et la transparence des institutions étatiques et permettrait de réduire les chiffres “choquants” liés à la corruption et au vol et de conduire ainsi à une mise en oeuvre plus efficace des politiques de développement et à l’utilisation de l’aide des donateurs.

Cet atelier permettra également de passer en revue l’agenda des droits de l’homme et de formuler des propositions pour leur amélioration, a ajouté   la présidente du CNDH-CI, Namizata Sangaré.

 Les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) ont été adoptés en 2015 par les Nations-Unies comme  la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice.

(AIP)

gf/tad/ask