Cet article a été publié le: 6/09/20 13:11 GMT

Un fonds de 5,6 milliards pour soutenir l’approvisionnement du marché ivoirien en produits vivriers

Yamoussoukro , 6 sept 2020 (AIP) – Le ministre du commerce et de l’industrie Souleymane Diarassouba a procédé le samedi 5 septembre 2020 à Yamoussoukro au lancement du projet “mise en marché des produits vivriers” destiné à faciliter l’approvisionnement régulier des centres de consommation des produits vivriers à travers des soutiens aux principaux grossistes.

Au total 1400 grossistes, 135 marchés et 50 faîtières bénéficieront de ce programme gouvernemental qui va mobiliser une enveloppe global de 5,6 milliards de francs CFA dont 1,2 milliards de francs CFA provenant de partenaires techniques et financiers de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Selon le directeur central de l’office d’aide à la commercialisation des produits vivriers (OCPV, unité opérationnelle de mise en œuvre du plan), Bernard Adou, 327 millions sont destinés à l’acquisition de matériels et équipements médicaux et 3.397.500.000 francs CFA distribués comme appuis directs aux commerçants.

Des chèques symboliques ont été remis aux différentes structures bénéficiaires dans le cadre de ce programme important pour assurer la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire et permettre un approvisionnement régulier des marchés grâce à une production vivrière abondante et de bonne qualité.

Le ministre Diarassouba a rappelé  que « la part de la production vivrière locale vendue sur les marchés d’Abidjan est d’environ 2 500 000 tonnes par an selon les estimations de l’OCPV , et représente 14% de la production nationale de vivriers estimée à environ 18 millions de tonnes en 2019 selon les statistiques du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural. Il s’agit notamment de la banane plantain, des tubercules, des céréales (le maïs, le mil, le riz paddy, le fonio, le sorgho) et des légumes ».

Pour freiner les  conséquences socio-économiques de la COVID-19  le Gouvernement ivoirien a mis en place un plan de soutien à court et à moyen terme d’un montant de 1.700 milliards de francs CFA. Il est destiné à tous les secteurs d’activité quelles que soient leurs formes

Dans le secteur informel, 16451 acteurs composés de 58,5% de femmes ont reçu des appuis financiers du Fonds de Soutien aux Acteurs du Secteur Informel (FASI), pour un montant de 3 milliards 858 millions 100 mille francs CFA.

(AIP)

gso/kam