Cet article a été publié le: 12/09/20 14:21 GMT

Visite d’état dans le Moronou: Ouattara engage la jeunesse ivoirienne à réfuter la violence politique

Abidjan, 11  sept 2020 (AIP) –  Le Président de la République, Alassane Ouattara, engage la jeunesse ivoirienne à réfuter les actes de violence politique, dans son adresse aux populations au stade de Bongouanou, samedi 12  septembre 2020, lors du meeting de clôture de sa visite d’Etat dans la région du Moronou.

” Battez vous pour vous même, pour votre avenir, pour faire en sorte d’avoir des emplois et rendre fiers vos parents . Vous devez croire au travail, croire à la paix”, a notamment lancé M. Ouattara à l’adresse des jeunes.

Il les a invité à ne pas “se laisser instrumentaliser ” par les politiques,  mais à “tout mettre en oeuvre pour stabiliser cette paix et cette stabilité que nous avons reçu en héritage du Président Houphouet Boigny”.

” Je compte sur vous pour faire en sorte que la paix règne. Dites à  vos parents de pas se mêler à des incitations à la haine. L’élection, ce n’est nécessaire d’aller se battre”, a déclaré  Ouattara.

En rapport aux prochaines échéances présidentielles, le chef de l’Etat ivoirien a souhaité qu’elles ne soient pas sources de de tensions et violence. ”  Nous avons pris toutes les dispositions pour que les populations vivent en paix”, a-t-il promis.

Selon Alassane Ouattara,  tous les chantiers réalisés dans la région et au plan national sont le résultat d’un environnement de paix et d’un travail important du gouvernement.  ” Nous devons à tout prix préserver la paix et la stabilité pour  poursuivre le développement de notre chère Côte d’Ivoire”, a-t-il soutenu,

Le président ivoirien a également exhorté les chefs traditionnels, les guides religieux et les cadres à  maintenir cette quiétude et cette concorde qui prévalent dans le Moronou.

“Il fait bon vivre ici, parce que les populations vivent en totale harmonie”, a-t-il salué.

ce meeting met fin à la visite d’Etat du chef de l’Etat dans la région du Moronou, qui l’a successivement conduit dans les départements de d’Arrah et M’Batto et Bongouanou.

(AIP)

nmfa/tm